Test The north face Hyper Track

Publié le par tissteam01

Durée du test : 4 mois

A peu pret 450kilomètres(80% chemin -20% route)

Terrain : les singles du revermont.

Poids du coureur : 73kilos

Test The north face Hyper Track

Prise en main (enfin en pied):

1ère impression en ouvrant la boite, la chaussure est belle - les couleurs flashent.

Premier contact . Ce qu'on pouvait soupconner en la voyant se vérifie quand on la sort de la boite , cette chaussure est un poids plume

Test The north face Hyper Track

2e impression en manipulant la "machine"

ce qui frappe tout de suite c'est l'epaisseur de la semelle, on est loin de mes Brooks Cascadia et on se rapproche d'un premier pas vers le minimalisme.

le talon est renforcé et semble offrir un bon maintien par sa "rigidité"

le mesh lui est très aéré ( c'etait bien pour le temps sec de la fin d'hiver - moins bien avec les conditions du printemps) mais bon les traileur n'etant pas soluble ( dédicace) les pieds mouillés ca fait partie du plaisir.

le dessous de la semelle présente des crampons de base triangulaires, pas très haut et qui paraissent très (trop ?) serrés.

Test The north face Hyper Track

le lacage, la encore est innovant par rapport a ce qu'il peut y avoir sur les Cascadia ou sur les Single track 2 2012 , ce sont des lacets ronds mais en mousse . A voir a l'usage la encore

Test The north face Hyper Track

Bon ben y a plus qu'a les passer aux pieds:

Ca chausse grand - J'avais une paire de Single Tracks en 43 - j'ai donc commandé une paire en 43 - qui se trouve un poil grand.

1er test , petite heure dans la foret de Seillon sur du chemin carossable pour jauger des qualités de " running sans être perturbé par les problèmes d'accroche

la chaussure incite a allonger tout de suite la foulée et a courir sur plutot sur l'avant du pied, même pour moi avec mon petit niveau.

==> premier test positif: on ne sent pas la chaussure au pied et ce changement de matériel ne m'a pas entrainé de douleurs articulaires ( ce qui pour moi arrive vite)

Les sorties suivantes se font sur tous les types de terrain , les singles caillouteux , la boue bien grasse

Test The north face Hyper Track

et meme la neige

Test The north face Hyper Track

Passé la période d'apréhension due a cette semelle minimaliste la chaussure est difficilement prise en défaut pour peu qu'on anticipe les trajectoires.

Les cailloux se sentent forcement mais la encore avec un peu d'anticipation et une pause de pied sur souple sur l'avant ca passe finalement pas mal

Mes chevilles en mousse n'ont pas eu a déplorer de torsion intempestives,probablement grace a ce talon "rigide" dans lequel on est bien maintenu

Les lacets ( en mousse) aussi tiennent bien au serrage, pas de problème de detente de lacage et pas besoin du double noeud

Le point négatif ( y en faut un) : quand la boue est vraiment grasse , les crampons se colmatent et la semelle devient complètement slick.

Bref: C'est une tres bonne chaussure a destination je pense des traileurs de pointe mais qui apportera de très bonnes sensations a tous les traileurs de milieu ( de fond comme moi) de plateau qui veulent se faire plaisir et améliorer leur foulée et leur pose de pied

Commenter cet article