TEST Poudre d'Escampette

Publié le par tissteam01

TEST Poudre d'Escampette

Alors première question la poudre d'Escampette KEZAKO ?

C'est l'aboutissement du projet de Thibaut un gars de 25 ans passioné de sport nature qui décide de faire sa propre poudre de boisson énergetique, ne se retrouvant pas dans celles du commerce.

La présentation du projet en vidéo la dessous.

Par contre, comment se différencier sur ce marché ou de plus de marques proposent toujours plus de produits, toujours plus de gouts et toujours plus de mollécules "miracles".

Les plus du projet, un produit simple donc avec une étiquette facile a comprendre et intégrant une démarche d'Eco Responsabilité.( si vous faites de la course nature ca doit être un concept qui vous parle un minimum).

Autre point positif pour un association de l'Ain chauvine comme la notre, le labo qui fabrique la poudre est a Saint André d'Huiriat , des voisins quoi .....

En m'inscrivant sur le blog, je peux même "participer" au projet en devenant, comme d'autres, testeur/critique des echantillons

Je recois donc assez vite une envellope avec l'échantillon

TEST Poudre d'Escampette

Maintenant place au test a proprement parlé.

le test a été réalise sur une seance de fractio par temps chaud. Premier constat, le gout n'est pas tres présent en bouche ce qui doit eviter sur une session plus longue l'effet d'ecoeurement qui arrive bien souvent avec d'autres produits.

Toutes les notions qu'on retrouve dans les poudre sont presentes en filigrane, la sensation de sucré ou de salé sont bien la ( si on se concentre) mais elle ne sont pas trop marqué, toujours dans un souci d'eviter la saturation.

Autre effet et nons des moindres , la boisson coupe tout de suite la sensation de soif ( le dosage d'un echantillon pour un bidon est nickel)

Bref premier essai réussi,

Il faudra un essai sur du plus long terme pour jauger des véritables qualités energetiques du produits.,C'est le principe de base du projet simple mais efficace

Si vous etes interessé, allez vite vous inscrire a la newsletter du blog, ou suivi coco et rico sur facebook.

Commenter cet article