Interview Laurent Ardito

Publié le par tissteam01

Interview Laurent Ardito

Vendredi de la semaine dernière j’ai eu la chance d’échanger au téléphone avec Laurent Ardito Team manager du Team Asics trail.

Un bel entretien d’une vingtaine de minute même si c’est un peu frustrant de ne pas avoir pu partager en live …

Mais un membre important du monde du trail qui habite proche de chez nous, partageons son expérience

Laurent si tu peux te présenter brièvement

Je suis issu du cyclisme sur route avec un bon niveau , et je suis passé dans la mouvance sport outdoor avec l’arrivée des enfants.

Le monde est vaste et le cyclisme sur route était un peu trop restrictif. Mais c’est bien le cyclisme qui m’a façonné, qui m’a donné le rapport à l’effort, à la souffrance, au méthodes d’entrainement.

La relation au groupe dans un sport individuel , la relation avec le dopage aussi. Mais je le répète le monde est vaste.

On s’est lancé avec des amis qui étaient issus du même milieu professionnel dans les raids en commençant par des raids régionaux, mais on gagnait tout donc très vite on a commencé à faire des raids plus huppés.

Et par le hasard des rencontres, on a créé Le team La Clusaz avec le partenariat de marque qui nous suivent encore comme Petzl ou Suunto. Ca nous a permis de faire les plus grands raid autour du monde et de participer aux championnat du monde.
Mais en 2007 -2008 nous arrivions en fin de contrat et nous n’avons pas trouvé de marque forte pour nous aider suffisamment financièrement. Et pourtant nous avions des athlètes au top comme Vincent Faillard, Patrice Fisher ou Manue Zanders .

Et le raid était un peu en perte de vitesse a cette periode aussi de 2007 -2008

Asics est alors venu me voir pour savoir si j’étais Ok pour monter un Team de trail et d’en être le manager

C’était un peu nouveau a l’époque des team de trail non ?

Salomon était déjà bien implanté a l’époque mais encore aujourd’hui il n’y a pas beaucoup d’équipe avec un financement intéressant, il y a Salomon Adidas et Asics.

Donc on monte la structure en 2009 et l’objectif que je partage tout de suite c’est « on va gagner l’UTMB et les templiers dans les 5 ans »

Et les résultats sont conformes a nos attentes.

Comment on recrute les athlètes ?

Tu sais le monde du trail est tout petit , on se connait tous.

Donc on prend le temps de rencontrer les Athlètes de bien discuter avec eux , de partage chacun nos points de vue. On travaille sur l’humain. Ce n’est pas qu’une question financière. Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’argent chez nous mais ce n’est pas ce qui fait rester les athlètes . Sans donner de nom mais y a des athlètes qui ont perdu de l’argent en venant chez nous ou qui auraient pu avoir plus ailleurs mais qui sont restés.

Et le rôle du manager la dedans ?

Quand il n’y pas de problème entre les athlètes, les entraineurs , les kiné, la logistique, il n’y a rien a faire, malheureusement ce n’est pas le cas. Il faut aussi savoir donner un arbitrage sur certain sujet en essayant dêtre compris . Comme savoir refuser un athlète un projet parce que le budget ne le permet pas.

La pression elle existe ?

Quand je m’engage a gagner l’UTMB et les templiers sous 5 ans oui la pression existe. Mais nous sommes tous interessés par la performance donc la pression nous nous la mettons tous un petit peu .

Après je ne suis pas la non plus pour appuyer sur la tête des coureur quand ce ne marche pas. Et des fois on sait que ça ne marche pas pour pas grand-chose, je suis persuadé que pour pas grand-chose Xav était cette année capable de gagner la Réunion. Et qu’au lieu de ça il s’est retrouvé un peu au fond du trou. Mais moi clairement je ne suis pas la pour lui remettre une couche

Le plus beau souvenir la victoire de Xavier a la TDS ou la réaction des athlètes étrangers sur « Outrun the sun » ?

En fait le plus beau c’est quand le performance est lié a un cheminement compliqué voire difficile, la victoire de Tom Tom aux templiers alors qu’il avait eu une année compliquée ou celle plus récente de Xav sur la TDS alors que les dernières semaine ont été loin d’être simples.

C’est ce partage tout au long de l’année qui est interessant.
Quand un athlète qui est sur le point de gagner, te cherche du regard dans la dernière ligne droite, que tu échange avec lui d’un simple regard , c’est ça nos médailles

Merci en tout cas Laurent pour ces quelques minutes, on n epeut que vous souhaitez continuer à gagner avec vos athlètes et à nous faire de beaux projets comme « outrun the sun »

C’est prévu, les infos ne devraient plus tarder a arriver

Publié dans interviews

Commenter cet article