Mes templiers 2014

Publié le par tissteam01

Enfin mes 1/2 templiers ou mon tour des postes de secours......

Mes templiers 2014

Après les courses de Chamonix, les courses du coin, et avant de se faire pourquoi pas quelques courses a l'étranger on se devait de faire une fois les templiers, la doyenne des tral de France.

Comme je ne voulais pas descendre tout seul c'etait le cadeau de Noel 2013 de Michel .... et on est vite rejoint par notre Lulu le Fromager national dans la liste des inscrit.

Arrivés le samedi sur Millau, il fait un temps magnifique, et une température Joe Dassin, c'est l'été indien quoi.. (commencez pas a lacher, les jeux de mots ne risquent pas de s'améliorer)

Récuperation des dossards, et on monte dans notre chambre d'hotes... Alors pour ceux qui ne connaissent pas le coin, les accès se font soit par des petites petites routes, soit pas des pistes.en terre , j'ai bien fait de pas laver le kangoo..

La chambre d'hotes, une ancienne bergerie au milieu du causse noir, magnifique et calme, Charabotte (pour ceux qui connaissent) a coté c'est Lyon centre.

Mes templiers 2014
Mes templiers 2014

Le soir , on partage la table avec 5 autres coureurs , ca échange les experiences , les objectifs ... c'est sympa vu que tout le monde est la le dimanche soir, on va pouvoir comparer obejctif et réalité et savoir qui flambe ou pas.

Bon allez dodo, demain départ a 5h15 ca veut dire réveil a ..... 3h30 Arrggghh heureusement qu'on change d'heure. D'ailleurs éternel débat " le telephone se mettent automatiquement a la nouvelle heure ou pas ?? " allez on verra bien

On déjeune rapide et on se dirige vers le départ. Le stress est la mais la stratégie est claire , partir cool voire très cool pour arriver le plus frais possible au 50-55e kilomètres car c'est la que ca devient vraiment dur

Mes templiers 2014

5h15 ... les flambeaux rouges, la musique d'Era et c'est parti. Bon c'est bien moins insonorisé qu'a Courmayeur et on devine seulement la musique surtout qu'on est placés juste devant les fermeurs.

Ca part sur la route quasiment a plat pendant 2 kil, on se suit avec Michel et Lulu et je fais attention a maintenir le cardio le plus bas possible soit entre 9 et 11 a l'heure...

C y est ca grimpe, on sait que la on a quasiment 500 D+ à faire je trouve mon petit ryhtme sur une portion de route pour commencer , Michel en profite pour se faire la malle en restant le plus longtemps possible en mode course."j'aime pas marcher ca m'épuise" fin de citation du V3.

Dès que la route se transforme en chemin Bing ... bouchons épisode 1 ...

Bon, avec tout ca je perds mon Lulu, merde s'il n'est pas la pour parler je vais être obligé de sortir le Mp3 plus tot que prévu.

Allez je fais chauffer doucement le moteur, je trouve un ryhtme qui me parait cool mais qui me permet de doubler des types qui soufflent deja comme des tracteurs ..

En 1h on bascule au sommet, juste au moment ou je retrouve Lulu. Pour Michel les jeux sont faits il s'est bel et bien baré l'ancien.... mais je me dis que comme d'hab je vais le reprendre a un moment ou un autre...

On a une dizaine de kilomètres a faire sur un plateau on se met donc a la course cool avec Lulu ca nous permet de discuter et meme si on va pas vite de doubler qq gars.

Le chemin est super agréable a courir au milieu des pins (?? pas sur) ce qui ne gache rien.

Bon, je tourne au thé au miel depuis le départ et le moins qu'on puisse dire c'est que c'est diurétique.Commence alors la longue ritournelle des arrets pipi, toutes les 20 min je pense qui ne prendra fin qu'une fois le kangoo rejoint.

On se fait le plateau en 1h05 -10 après avoir profité du lever de soleil sur le causse Noir, un enchantement. Je pense que c'est pour ca qu'on court, même si on en bave des fois ca vaut le coup....

Mes templiers 2014

Le jour est bien levé quand on attaque la descente sur Peyreleau pour le 1er ravito on descend sur un single en file indienne ( en 3 mots parce qu'enfile Indienne ne veut pas dire grand chose sauf si tu habite dans le nouveau mexique) du coup ca oblige a descendre cool , c'est pas plus mal pour la gestion de course.....

Allez 1e ravito, la joce est la, on recupère qq victuailles , avant d'accéder réellement au ravito, J'ai mon petit rituel , remplissage de la poche (j'ai tellement de jeux de mots que je ne sais que choisir), 2 ou 3 verres coca dilué dans de l'eau (et inversement), une poignée de Tuc et je repars. Je mange mes Tuc en marchant et en attendant que Lulu me rejoigne.

Mes templiers 2014
Mes templiers 2014

On repart vite a la course car a descend toujours ..... mais pour peu de temps .... le chemin repart a la montée ... et aux bouchons .. on est a l'arrêt complet.

Mes templiers 2014

Alors la c'est plus de la gestion c'est de l'ennui .... ah tiens y a au moins 1/2 h que j'ai pas pissé ... je m'arrête et dis a Lulu de continuer.

Bon le saligot prend un coup de Calgon ( la Pub est gratos profitez en si vous en avez a faire je l'integrerais au prochain CR) et se met a accelerer et a doubler tout le monde.Il craque des fois.

Je le laisse faire et gère la fin de la montée au mieux sans trop rester derrières les groupes qui m'ont l'air de pas aller assez vite.

Au sommet je met un peu de rythme pour revenir sur Lulu ... qd même il va pas partir tout de suite...

On est au soleil quand je rejoins (enfin) Lulu j'enleve la veste et je baisse les manchons ( d'une association internationale Lyonnaise)

Mes templiers 2014

On alterne très légères montées et longue descente jusqu'au ravito du 30e ou la Joce est a nouveau la. Bon dans ces phases qui se sont courues quasiment tout le long c'est cette fois moi qui ait perdu mon Lulu (désolé mon beauf)

Ravito 2 ... Michel est passé depuis 1/4 d'heure le salopard.

Mes templiers 2014

J'arrive vraiment tranquille , toujours pas de douleurs ni de lassitude , je suis bien. Lulu est finalement pas si loin que ca a 7min

Mes templiers 2014
Mes templiers 2014

Toujours la meme rengaine poche a eau , coca a l'eau et Tuc en marchant tranquille.

Cette fois il fait chaud il doit pas etre loin de 10h30 on est dans un environnement magnifique, je m'accroche a un groupe qui court franchement, c'est classe les kilomètres défilent meme quand le chemin devient single et moins roulant... je kiffe ma race (oui je m'adresse a tous les ages) d'autant que les jambes repondent toujours, j'en suis presque étonné vues les dernières courses ou les crampes étaient apparues autour du 10e kilomètre.

Mes templiers 2014
Mes templiers 2014Mes templiers 2014

On repart a la montée , le plan annonce 200D+, j'en profite pour textoter avec madame pour prendre des nouvelles des enfants et repondre au textos que j'ai déja recu.

Je suis serein je vous dit , j'adore qu'un plan se déroule sans accroc. Au sommet on apercoit le Viaduc, on se remet a trottiner on passe sous une voute naturelle et on attaque la longue descente vers la vallée de la Dourbie .... les chemins dans les chênes sont pentus mais permettent de bien courir et de lacher presque les cannes qui ont été bridées depuis trop longtemps.

Je double, bordel on doit etre au 35e et je double l'hallu ... Seulement voila , cette confiance grandissante me fait perdre ma lucidité, je tape dans une souche et part en rouler bouler.

Je sens que je tape fort la tête, la main gauche et que ca me piquote au genou gauche.

P....n de B....l de m...e , c'est quoi ca..... genou entaillé sur une souche.

Mes templiers 2014

Bon a ce moment la dans la tête la course est finie,je me dis que les ligaments ont du recevoir, j'ai plus qu'a me remettre debout a descendre jusqu'au ravito en rampant et bacher ... bordel j'ai jamais baché dans une course !!!!

J'ai été mis une fois hors délai , finis dans des états lamentables au fond des classements , mais bacher , ben merde non !!!

En me remettant debout , j'ai pas trop mal (sauf a l'index gauche qui commence a gonfler mais pour courir ca sert a rien) je marche, je trottine , je cours ..

Je redouble les gars gars avec l'esprit trail qui m'ont simplement tapoter le dos en me disant bon courage ( 'culés) sans me demander si ca allait.

Et ben voila, nous voial reparti en plus ca saigne pas trop, allez prochain point d'eau je me fais poser un pansement et je vais au bout... ou pas .. allez si tu vas arreter...non non non t'es venu la pour finir

le jeu du dialogue interieur facon le diable et l'ange sur chaque épaule qui se repondent m'occupe jusqu'au point d'eau, je trouve le poste médical et je fais voir ma blessure de guerre.

S'ensuit a peu pret le dialogue ci après, c'est pas du Audiard c'est la vraie vie monsieur

"Olala monsieur mais il faut des points la"

"ben lavez la plaie, faites des points et je me tire"

"ben non monsieur on est pas équipés, faut aller au PMA a Millau"

"et si je fais pas de points il se passe quoi?"

"si vous arrivez dans les 2 h c'est bon, après ca sera nécrosé et on pourra plus reboucher , on risque de devoir amputer a la hanche .... " et gnagnani et gnagnagna !!!

Bon j'en rajoute a peine..mais ca me met un sacré coup au moral...

Je pourrais largement continuer mais le coeur n'y est plus , je vais essayer d'être raisonnable.(tu vieillis Tissot la paternité te ramoli) je rejoins la Joce au prochain ravito et je bache..

Je demande aux infirmières de me faire un pansement rapide et je pars direction le prochain ravito.

Ca grimpe fort, mais je suis dans un groupe qui monte pas très vite donc je suis tranquillement, en regardant en l'air le point le plus haut je manque d'a nouveau tomber, et plus loin en regardant ou je mets le pied je rentre tete baissée dans une branche.. Allez Tissot faut arreter le massacre, ca hote mes dernieres motivations pour continuer. Pourvu que la Joce soit bien la que je monte dans le Kangoo.

Ca y est on voit le bled ou il y a le ravito je fais quand meme le dernier plat et la derniere descente en courant.. Michel est déja passé depuis 1/2heure quand j'arrive.

Mes templiers 2014

Je monte dans le ravito je prends rien je veux juste savoir si la Joce est la... ouf ca y est je la vois ... FIN .

je retourne voir un doc pour changer le pansement ..... fin du bal .

Mes templiers 2014

Avec tout ca je me demande ou est mon Lulu que j'ai pas vu passer ni en bas ni ici .... je l'appelle il me dit qu'il est dans le ravito....qu' il faut qu'il se magne ... il ne lui reste que 5 min avant la barrière...

Mes templiers 2014

Nous on prend la route de Millau, je suis dégouté de chez dégouté pour une fois que je gerais bien, que j'avais ni crampe ni douleurs faut qu'il m'arrive une ciulole (c'est un test apparemment le cerveau retrouve les mots si la premiere et la dernière lettre sont en place meme si le milieu est melangé ... alors ? ) pareille.

Arrivés a Millau on rejoint le celebre PMA ou Poste Medical Avancé pour les incultes comme moi et je m'allonge sur un lit de camp en attendant le doc.... je relativise mon malheur quand un asiat' appelé monsieur Phonh ten ( speciale dédicace) rentre dans la pièce sur un brancard, dans la coquille des pompier et perfusé ....

Pour vous ca va Don paTissot ce ne sont que quelques points ...

Mes templiers 2014

Je vous passe les details du nettoyage de plaie en enlevant des bouts de barbac au scalpel mais je ressort a 16 avec un surplus de fils de 2 points sous cutané et 4 externes

Maintenant l'attente de Mimi et Lulu commence.... et elle va etre longue , longue mais longue mais nous donnera l'occasion de profiter du coucher de soleil sur le Viaduc de Millau

Mes templiers 2014Mes templiers 2014

A 20h30 tout le monde est (enfin) arrivé et a récupéré son sweat (en plus il est beau fait chier) finisher.

On va pouvoir manger et rentrer se coucher.

Enfin manger, bravo l'organisation qui n'a prévu que 1500 saucisses alors que 2300 dossards ont été vendus , cherchez l'erreur.

Après une bonne nuit on reprend la route du retour non sans avoir fait la traditionnelle photo d'après course ou j'ai du mal a cacher ma joie.

Mes templiers 2014

Et ben voila la saison 2014 est finie ......

Vivement 2015 qui arrivera vite avec ses trails blancs , ses cabornis , son Nivolet, sa Rosière, ses 4 chateaux et ses templiers parce qu'il est clair que je reviendrais, je la veux cette foutue veste finisher

Publié dans Compte rendus courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article